L’incroyable histoire des frères Lumières

Cogedim Club > Grand-Parent et Résident > La vie en résidence > Les activités des résidents > La minute cinéma des résidents > L’incroyable histoire des frères Lumières

Leur père, Antoine Lumière, est lui-même photographe, ce qui pousse ses enfants à s’intéresser au procédé. Louis, qui vient de finir ses études, améliore un procédé photographique, ce qui permet à la famille d’ouvrir une manufacture de plaques photographiques et, ainsi, de devenir les numéros un sur le marché européen.
Le succès de l’usine permet à la famille de mener une vie confortable. C’est ainsi qu’il découvre, en 1894, Kinétoscope, inventé par Edison. Cet appareil permet de visionner des images animées, mais uniquement de manière individuelle. Intrigué par le procédé, Antoine, compte sur ses fils pour l’améliorer. C’est ainsi qu’en 1895, Louis et Auguste mettent au point le cinématographe : cette machine qui permet la projection des images. La même année, la première séance de cinéma payante est organisée par les frères Lumière : au Grand Café de l’hôtel Scribe à Paris, les quelques films tournés pendant l’été sont projetés devant une trentaine de spectateurs. Le succès est immédiat, et Louis et Auguste envoient des opérateurs pour ramener des images du monde entier. Leur invention est présentée à l’exposition universelle de 1900. C’est à la suite de celle-ci que la parenthèse cinématographique des Lumière prend fin. S’ils n’ont plus jamais rien tourné, leur invention a pourtant révolutionné le monde et notre manière de l’appréhender. Ce n’est pas parce que la soirée cinéma du dimanche n’a pas lieu temporairement que vous n’allez pas avoir droit à votre dose de film cette semaine ! Nous vous proposons de revenir chaque dimanche sur un grand nom du cinéma Français pour vous donner envie de revoir ses films.

Lire d'autres anecdotes cinéma

Image pour background

Lyly, 26 ans

Le confinement m’aura permis de ressentir tout l’amour que je te porte

Lire le témoignage
Image pour background

Pierre-Henri, 90 ans

Je n'ai pas perdu ma bonne humeur durant le confinement

Lire le témoignage
Image pour background

Marta, 84 ans

Le jour où j’ai trouvé une vie culturelle dans un endroit improbable

Lire le témoignage
Image pour background

Bernadette, 83 ans

Mes voisins m’ont fait un cadeau extraordinaire

Lire le témoignage